-A A +A

Le Village Landais Alzheimer à Dax

Version imprimable

Au terme d’une étude minutieuse la ville de Dax a été choisie pour accueillir le premier « village Alzheimer » de France sur les terrains dacquois dits « Darrigade ».


Porté par le Conseil Départemental des Landes, ce village recevra 120 résidents atteints de la maladie d’Alzheimer ou apparentées.

120 emplois (médecin, infirmier, assistant en soins gérontologiques, psychologue, psychothérapeute, ergothérapeute, psychomotricien…) seront créés pour leur encadrement.

 

 

Village Alzheimer


Laurence Rossignol, secrétaire d’État chargée des personnes âgées et de l'autonomie, est venue dans les Landes en 2015 pour confirmer la création du Village Landais Alzheimer.  ©Dpt40/S.ZAMBON

 

Voir le reportage vidéo

Voir l'avancée des travaux en photos

 

 

Un environnement rassurant

et sécurisé pour les malades


L’idée de ce village pilote en France, que l’on doit à Henri Emmanuelli, ancien président du Conseil départemental des Landes, est inspirée du modèle néerlandais de Weesp, près d’Amsterdam, créé en 2009.


L’objectif est de maintenir aussi longtemps que possible les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer dans une vie sociale ordinaire, sans blouse blanche visible, avec une approche non-médicamenteuse, et accompagnées avec bienveillance par une équipe pluridisciplinaire de soignants et de bénévoles.


Organisé autour d’une bastide, place centrale offrant des lieux de vie et services (médiathèque, coiffeur, supérette, restaurant, cabinet médical…) créant une véritable vie de village ouvert, le projet se déploiera sur plus de 5 hectares de la commune de Dax. Il s’organise en 4 quartiers de 8 maisonnées, chacune accueillant de 7 à 8 résidents.
Il s’agit de maintenir au maximum les repères quotidiens de la personne.


Outre les professionnels salariés, une centaine de bénévoles viendront participer à la vie de ce village tout en profitant de ses installations.
 


Un village ouvert sur la vie


Le réseau associatif local de plus de 400 associations a été sollicité afin que le village « s’ouvre à la vie et la ville » et la sensibilisation des bénévoles à la maladie d’Alzheimer a commencé.


Le maintien des liens sociaux, grâce notamment à l’implication des bénévoles, doit permettre d’imaginer un temps d’accompagnement différent de celui qui existe dans les établissements habituels. Une nouvelle place des familles est également à inventer et à construire, des studios permettant de les accueillir sur place sont notamment présents au cœur du Village.

 

 

village alzheimer


Intention architecturale du Village landais Alzheimer - ©Nord Architects / Champagnat&Grégoire Architectes - Infographie : Luxigon

 


Le Village Landais

Alzheimer prend forme


Pour cette première en France inspirée du modèle hollandais, l'idée dans la conception globale était de « sortir de l'image de l'établissement hospitalier pour que les malades se sentent le plus possible à la maison », résume Nathalie Grégoire, du cabinet d'architectes de Mazerolles choisi pour assurer la maîtrise d’œuvre de ce projet en partenariat avec l'agence Nord Architects de Copenhague.


Dans ce village d'un nouveau genre de plus de 5 hectares, la place centrale reprend le vocabulaire de l’architecture landaise avec ses allures de bastide : arcades en béton sur un rez-de-chaussée aux façades vitrées et étages de différentes hauteurs aux structures et bardages en pin des Landes. Pour ces malades de la mémoire, « on a travaillé sur du traditionnel et des environnements connus plutôt qu'une architecture extravagante », poursuit Nathalie Grégoire.

 


Balades sécurisées


Dans chacun des quatre quartiers d'habitations, quatre maisonnées pour sept à huit résidents seront construites autour d'une place intérieure, lieu d'échanges et d'activités physiques. Un espace commun chaleureux avec salon, salle à manger et cuisine complétera ces habitations où des petites routines seront recréées comme le ramassage journalier du linge. Au centre de ce grand terrain arboré situé rue Pascal Lafitte à Dax, des bassins protégés offriront des balades libres sécurisées avec non loin, un jardin potager et une mini-ferme.


La difficulté dans la conception est et d'anticiper l’ensemble des besoins des patients qui vivront là. « On travaille avec l’association France Alzheimer et un ergonome spécialiste du sujet qui nous apportent de précieux conseils », souligne l’architecte. Ainsi a-t-il, par exemple, mieux valu éviter les grands couloirs et les culs-de-sac pour mieux attirer les malades vers les espaces communs lumineux et ouverts, au vu de tous et donc sécurisants.

 


Un lieu d'innovation

et de ressource


Ce Village se veut un lieu d’innovation, où les autres établissements ou services de maintien à domicile pourront trouver, soit une aide dans l’accompagnement, soit de nouveaux modèles de prise en charge.
Il doit être un lieu ressource pour l’ensemble des acteurs médicaux et médicosociaux ainsi que pour les aidants.
Dans le domaine de la recherche médicale, un partenariat avec la faculté de médecine de Bordeaux a été mis en place. Ce village sera le lieu d’expérimentation et d’évaluation de méthodes non médicamenteuses de traitement de la maladie.

 


Renseignements
Conseil départemental des Landes
Direction de la Solidarité
village-alzheimer@landes.fr
Tél. : 05 58 05 40 40