-A A +A

Histoire de la ville

Version imprimable

La Préhistoire


Dax est entourée de sites préhistoriques (Tercis, Narrosse, Bénesse-lès-Dax, Candresse...) mais la ville semble être, pour l'heure, une fondation romaine remontant à la fin du I° siècle avant J. C.

 

L'Antiquité


L'emplacement où s'élève aujourd'hui Dax a été choisi par les Romains car il présente deux avantages essentiels : les marécages bordant l’Adour sont ici plus étroits qu’en amont ou en aval, et les rives sont assez fermes pour y construire une ville ; de plus les sources d'eau sont nombreuses, notamment celles aux vertus thérapeutiques, reconnues dès cette époque.
Aquae Tarbellicae s'organise progressivement à partir du I° siècle. Elle est la capitale d'un  territoire allant à peu près de l'Océan aux Pyrénées, et aux rives de l'Adour.
Des fouilles archéologiques ont permis de dégager en 1978 les fondations d'un monument appartenant au forum de la cité. Ce bâtiment, probablement une basilique, était un lieu important de la vie civique.

 


Dans la seconde moitié du IV° siècle une enceinte est construite pour protéger la ville. C'est un travail gigantesque, car elle s'étire sur 1465 m et enferme un peu plus de 12 hectares.
D’après la légende, Saint Vincent, originaire de Saintes en Charente-Maritime, serait le premier évêque de Dax, et aurait été martyrisé puis enterré au sud-ouest de la ville. C'est là, à Saint-Vincent-de-Xaintes, qu'est établi le premier siège épiscopal de Dax. En 1893, des fouilles archéologiques ont permis de mieux connaître l'histoire de ce quartier, où dès l’Antiquité s'élève une villa gallo romaine, transformée au début du christianisme en basilique chrétienne, entourée d’un vaste cimetière.

 

Voir la Crypte archéologique de Dax

 

Le Moyen Âge et les rois d'Angleterre
 

Le Haut Moyen Age est à Dax comme ailleurs, une époque d'invasions et de fortes turbulences,  auxquelles la ville fait face retranchée derrière ses murailles.
Dax et son territoire sont administrés à partir de la fin du X° siècle par un vicomte, qui par la suite réside dans un château fort construit à l'angle nord-ouest du rempart gallo-romain.
En 1137 le roi de France, Louis VII, épouse la duchesse d'Aquitaine, Aliénor : grâce à ce mariage, le roi de France dirige directement ce territoire vassal. Faute de descendance mâle, le mariage est annulé en 1152. Aliénor épouse alors Henri II Plantagenêt, héritier du royaume d'Angleterre, à qui elle apporte en dot ses provinces du Sud-Ouest de la France. La domination des rois d’Angleterre, en principe vassaux des rois de France pour leurs possessions en France, est un des déclencheurs de la Guerre de Cent Ans qui dure jusqu'en 1453.
 

En 1177, une partie de la Gascogne se rallie au roi de France, suivie par Pierre II, vicomte de Dax. Mais la ville ne le suit pas, et reste fidèle au roi d'Angleterre. Après un siège rapide, les Plantagenêt reprennent possession de Dax, remplacent l'administration vicomtale par celle d'un « Capdel » (un chef de commune), faisant ainsi de Dax une cité royale et une des plus anciennes Mairies de France.
Aux fil du temps, Dax reçoit des privilèges, devient un centre commercial important, grâce à son marché hebdomadaire du lundi, ses deux foires annuelles de 16 jours, et aux bonnes voies fluviales ou terrestres qui la déservent. C'est le début d'une période prospère et relativement calme, mis à part les attaques des rois de Castille (1204) et de Béarn (1245), et la peste (surtout celle de 1348).
 

Le clergé joue un rôle essentiel dans le développement architectural de la ville. Les établissements religieux se multiplient : cathédrale, évêché, maisons canoniales, couvents des Cordeliers, des Carmes, des Clarisses... Étape importante sur la route de Saint-Jacques-de-Compostelle, Dax attire aussi les pèlerins accueillis dans les nombreux couvents et hôpitaux de la ville.
L'abondance diminue avec la fin de la présence britannique et du commerce vers la Grande Bretagne. Du XII° au XV° siècles Dax vit donc des moments difficiles, revendiquée par les rois de France et d'Angleterre, convoitée par les puissants rois de Castille et de Navarre.

 

Le XVI° siècle


Ce siècle est marqué par les guerres, les épidémies, et une grande pauvreté.
Après le départ des Anglais, les Espagnols sont attirés par Dax. Face à leur menace imminente, la ville est mise en état de siège en 1521-1522, et résiste à leur incursion.
A partir de 1562, les guerres de religion vont saccager le royaume de France dont les Landes.
Marguerite, reine de Navarre, est sensible à la Réforme prônée par Luther.