-A A +A

Une charte signée par la Ville avec les collèges

Version imprimable

Mardi 29 novembre 2011, Gabriel Bellocq, maire de Dax, M. Vampouille, principal du collège d'Albret et M. Barreau, principal du collège Léon des Landes ont signé une « charte de partenariat », en présence de l'équipe du Centre social et culturel et des représentants FCPE des parents d'élèves.
Ce partenariat avec les acteurs éducatifs et institutionnels de la commune est né d'une volonté de la Ville de Dax de promouvoir l'offre de loisirs socio-éducatifs, de favoriser la démarche de projet individuel et collectif et de participer à la formation citoyenne de chaque jeune. L'objectif de cette initiative est de renforcer la cohésion et le développement social de la ville, afin de favoriser des moments privilégiés du « vivre ensemble » dans la cité.
La charte détermine les principes et les engagements réciproques en respectant l'identité et la place de chacun des partenaires ; elle est aussi un accord moral entre la ville et les deux collèges. Un état des lieux des différentes actions engagées dans ce cadre sera réalisé tous les ans.
Le 29 novembre, Gabriel Bellocq, maire de Dax a rappelé le contexte et les finalités de la charte, puis, François Brunissen directeur du Centre social et culturel, en collaboration avec Dalila Darracq et Maud Pouyfaucon, ont présenté le dispositif et les actions menées qui complètent l'offre des collèges (cf. ci-dessous). Les représentants des collèges ont confirmé leur réelle satisfaction quant à l'existence de ce partenariat basé sur le dialogue, la confiance et la transparence, tant sur le plan de la médiation scolaire, appréciée de tous, que sur les ateliers proposés lors de la pause de midi.

 

Les actions pour la jeunesse


Trois ateliers distincts (atelier jeux : ludothèque – atelier manuel et artistique : Scrapbooking – ateliers sportifs et de coopération) sont proposés aux élèves des collèges par trois animateurs qualifiés dans leur discipline respective, au sein des locaux mis à disposition par les Collèges.
Les objectifs de ces actions sont de favoriser l'implication et développer du lien social, de découvrir des activités socio-éducatives, de permettre la diffusion et l'action à la culture et de proposer un temps de détente et de convivialité.
Ces interventions ont lieu les mardis et les vendredis lors de la pause de midi. Elles se déroulent à raison de 3 séances hebdomadaires d'une heure dans chaque collège.
En 2010, ces ateliers ont concerné 190 jeunes (118 garçons et 72 filles).
Une évaluation sera réalisée chaque année afin de mesurer la pertinence des actions proposées, également en vue de se situer au plus près : et des attentes des jeunes et des objectifs du centre Social et culturel.

 

La médiation


La Ville de Dax propose par ailleurs de nouvelles interventions éducatives, comme la médiation scolaire, mises en place dans le cadre d'exclusion temporaire. L'équipe pédagogique de l'établissement évalue l'opportunité d'orienter l'élève concerné par la sanction vers ce dispositif. Une rencontre tripartite entre l'éducatrice spécialisée, l'élève et ses parents et le collège, est mise en place afin de présenter le dispositif, mais aussi et surtout pour recueillir l'adhésion de la famille et de l'élève concerné. Il s'agit d'un dispositif permettant à l'élève de travailler sur le sens et l'acceptation de la sanction. Cinq sessions sont programmées pour l'année scolaire 2011-2012, à raison de 6 jeunes par session. Pendant deux jours, à la maison de quartier de Saubagnacq, sont mis en place des entretiens individuels, des ateliers de jeux de mots collectifs, des jeux de société et de coopération favorisant l'expression orale, la compréhension des notions de règles, de consignes, d'entraide et de solidarité. Avec le concours du Théâtre des Deux mains, les après-midis sont consacrés à des jeux théâtraux permettant de travailler et d'aborder : le respect d'autrui, les conflits, l'exclusion. Au terme de chaque session, un bilan est réalisé au collège avec le jeune et sa famille. Par ailleurs, le Centre social et culturel essaie de maintenir des liens relationnels avec les participants en dehors du dispositif.