-A A +A

Exposition : Vilar, Gischia, derrière l'homme de théâtre, un artiste

Version imprimable

Du 29 novembre 2016 au 5 mars 2017 au Musée de Borda

 

Lorsque Léon Gischia (1903-1991) et Jean Vilar (1912-1971) se rencontrent, le peintre dacquois est déjà reconnu sur la scène artistique française tandis que son cadet peine à vivre du théâtre.

 

Suite à la représentation de Meurtre dans la cathédrale de T.S. Eliot en 1945 qui scelle par un succès immense leur première collaboration, un critique de presse dira de celle-ci qu'elle est "mieux qu'une réussite : un exemple" pour le théâtre français.

 

 


Représentation de Meurtre dans la cathédrale en 1945 ©Maison-Jean-Vilar Photo Paul Henrot

 


Vilar n'aura de cesse depuis ce moment de faire appel pour ses pièces à des peintres, et non comme d'ordinaire au théâtre à de simples décorateurs de métier, et connaîtra le succès que l'on sait.


Pendant 23 ans, Gischia collabore étroitement dans les coulisses avec son ami Vilar pour créer des costumes et des dispositifs scéniques qui se mettent au service de la mise en scène et s'effacent, au lieu de se mettre en concurrence avec elle. Plus d'une trentaine de pièces naîtront de cette conception partagée d'un théâtre épuré, où la place du peintre est essentielle. Comme dans sa peinture, Gischia utilise pour ses costumes des aplats colorés qui se révèlent à la "lumière TNP", blanche pour ne pas en trahir les couleurs éclatantes.

 

 

costumes de Gischia
Gischia dessine costumes et décors de théâtre. ©Maison-Jean-Vilar

 


Grâce au concours exceptionnel de la Maison Jean Vilar d'Avignon, maquettes flamboyantes peintes par Gischia, costumes de pièces aussi emblématiques que le Prince de Hombourg ou Le Cid dans lesquelles triompha Gérard Philipe, accompagnés de divers documents et témoignages sonores et visuels permettront d'approcher, à travers la naissance du Festival d'Avignon et l'aventure du Théâtre National Populaire, les ressorts de cette collaboration et la genèse de cette esthétique particulière, souvent qualifiée par ses détracteurs d'"esthétique des trois tabourets".

 

 

expo vilar gischia dax
Dessin à droite ©Collection Maison Jean Vilar

 

 

Vilar élaborera aux côtés de Gischia au fil des années un répertoire de codes qui constitueront les fondements de "l'esthétique TNP" : un décor réduit au strict minimum, des couleurs vives pour les costumes, une lumière blanche qui ne les dénature pas.

 

 

gischia et vilar par Agnès-Varda
Photo : Agnes Varda

 

PROGRAMMATION DES ANIMATIONS


DECEMBRE 2016

Jeudi 8 décembre – 15h
De l'ombre à la lumière (Tout public)

Dans les pas de la costumière Anne Rabaron, au sein-même des loges de l'Atrium, découverte des costumes de la pièce Le Faiseur de Balzac juste avant la représentation prévue à 20h30 avec la compagnie des Tréteaux de France (mise en scène Robin Renucci).

Inscriptions auprès du musée, 10 personnes maximum. Départ du musée de Borda à 14h50.


Vendredi 9 décembre – 15h
Us et costumes (Tout public)

Conférence avec Thierry Delettre et Jean-Bernard Scotto, respectivement créateur des costumes et  des perruques de la pièce Le Faiseur (mise en scène Robin Renucci). Dès 1957, Léon Gischia imaginait les costumes de cette pièce pour le Théâtre National Populaire (TNP), mais qu'en est-il du travail de ses héritiers près de 60 ans plus tard ?


Mardi 20 décembre – 15h
Noël au musée de Borda - « Des costumes à croquer ! » (Jeune public)

Tel le peintre dacquois Léon Gischia qui créait ses maquettes de costumes de théâtre, les enfants réalisent leur propre maquette en friandises ! Un goûter de Noël conclura ce moment.
Inscriptions auprès du musée, 20 enfants maximum.


JANVIER 2017


Samedi 14 janvier – 15h
De l'art du décor ! (Tout public)


Conférence du peintre décorateur scénographe Dominique Pichou. Coup de projecteur sur les réalités du décor de théâtre, passerelle vers un lieu imaginaire et très souvent œuvre d'artistes.

 


Mardi 17 janvier – 15h
Les sens en éveil (Tout public / Public en situation de handicap)


Visite guidée sensorielle de l'exposition pour un public déficient visuel et valide ; possibilité de mise en situation pour ce dernier.
En partenariat avec l'association Valentin Haüy (pour le bien des aveugles et malvoyants).

 


Samedi 28 janvier – 16h
Café signes (Tout public / Public en situation de handicap)


L'expression scénique à l'honneur de ce temps de partage ludique entre public déficient auditif et public valide.
En partenariat  avec l'association « Des mains et des signes ».


FEVRIER 2017


Dimanche 5 février – De 14h à 18h
Rendez-vous au musée en famille - « Mon décor en carton » (Public familial)


Atelier de création de sa propre maquette décor pour la pièce Le Cid de Corneille, avec la médiation du peintre décorateur scénographe Dominique Pichou. Enfants et parents à l’œuvre !
Sur inscriptions, 15 enfants maximum (à partir de 9 ans).

 


Jeudi 16 février – 15h
Du pinceau à l'aiguille (Tout public)


Présentation par Véronique Dubergey, ancienne costumière de théâtre, des secrets de fabrication des costumes de théâtre, notamment ceux présentés dans l'exposition.

Léon Gischia a imaginé de magnifiques costumes sur maquettes. Toutefois, ces dernières ne seraient rien sans le concours précieux des costumes.
Coup de projecteur sur le travail de ces « petites mains » expertes qui donnent vie aux dessins du créateur. L'occasion de percer les secrets de fabrication de ces costumes, notamment ceux présentés dans l'exposition.

Véronique DUBERGEY a été costumière/habilleuse de théâtre pendant 17 ans à Bordeaux. De 1993 à 2009, elle a articulé sa carrière entre deux pôles : les grandes structures (Théâtre National Bordeaux Aquitaine, Grand Théâtre de Bordeaux (Opéra), Pin Galant, etc.) et un centre de formation aux arts du spectacle (Théâtre en miettes) où elle a suivi le parcours de stages d'étudiants en BAC Pro et de futurs stylistes.

Aujourd'hui, installée dans son atelier de "L'Aiguillée créative" (laiguilleecreative.blogspot.fr) à Bordeaux, elle transmet son expérience à l'occasion de cours de couture, d'aide à la création ou de stages. L'occasion de faire découvrir ce monde des "petites mains" et leurs techniques (couture flou, costumes historiques, corseterie, patines, teintures, masque, etc.) qui donnent vie aux dessins des créateurs, tout en démystifiant le rapport au travail manuel.

 


Mardi 28 février – 15h
L'envers du décor ! (Tout public)


Visite guidée de la salle de spectacle de l'Atrium, avec une mise en lumière de tous les métiers de l'ombre qui font le sel du théâtre (régie, lumières, son, machinerie, loges, etc.).
Inscriptions auprès du musée, 10 personnes maximum. Départ du musée de Borda à 14h50.





RENSEIGNEMENTS

Musée de Borda
11 bis rue des Carmes
05 58 74 12 91


Du mardi au samedi et le 1er dimanche du mois de 14h à 18h

 

Tarifs
Tarif plein 2.70 €
Tarif réduit (pour les groupes à partir de 10 personnes) : 2.50 €
Tarif billet jumelé (Chapelle+Crypte) : 4.50 €
Les visiteurs sont invités à retirer leur billet au Musée de Borda, 11 rue bis des Carmes.

 

Gratuit pour tous, le premier dimanche de chaque mois.

En savoir + sur les tarifs