-A A +A

Bâtiments publics et accessibilité

Version imprimable


Mise en accessibilité des établissements de la ville
pour les personnes handicapées


Le plan de mise en accessibilité est engagé sur neuf ans. Son montant est estimé à plus de 3 millions. Il permet de prendre en compte le quotidien difficile des personnes handicapées.

 

La loi Handicap, relative à l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, votée en 2005, a placé au coeur de son dispositif l’accessibilité du cadre bâti et des services à toutes les personnes handicapées.

 

Pour sa mise en place, un Agenda d’accessibilité programmée (Ad’AP) a été déposé par la Ville de Dax en septembre 2015. Pour notre commune, il porte sur 56 établissements recevant du public et 6 installations ouvertes au public.

 

L’Ad’AP réunit les informations nécessaires à la mise en accessibilité des sites. Tout d’abord, il présente le patrimoine et le niveau actuel d’accessibilité, il fixe un programme pluriannuel d’investissement pour la mise en accessibilité et enfin liste les dérogations envisagées dans le cadre des travaux.

 

Trois campagnes de diagnostics ont été menées en 2009, 2010 et 2015 par un bureau d’études spécialisé et ont permis d’identifier les établissements à mettre en conformité, les préconisations faites pour lever les obstacles et le budget nécessaire aux travaux.

 

À l’issue du diagnostic, la Ville a effectué des travaux sur cinq bâtiments :

  • école maternelle Saint-Vincent,
  • l’espace Atrium,
  • la salle Amélie Charrière
  • l’hôtel de ville.

 

Certains établissements sont eux d’ores et déjà accessibles :

  • le Centre de loisirs municipal de Boulogne,
  • le studio de répétition,
  • la maison de la Barthe
  • le stade Colette Besson.

 

La politique d’accessibilité que la Ville de Dax privilégie les bâtiments scolaires et culturels, qui recueillent un taux global d’accessibilité compris entre 50 et 80 %.

 

Il reste cependant à prévoir des travaux sur l’ensemble du patrimoine ; environ 1 800 actions sont à mener (soit en moyenne 30 actions par établissement).

 

La mise en accessibilité des établissements et installations est planifiée sur neuf ans, selon trois types d’opérations :

  • travaux de mise en accessibilité,
  • rénovation complète (c’est le cas des Halles, de la bibliothèque et du stade Maurice Boyau),
  • et déménagement avec relocalisation dans de nouveaux locaux.

 

Le budget est estimé à 3,248 millions d’euros.